Présentation : Microsoft Surface 3

Tablette convertible en ordinateur portable grâce à son clavier et sa béquille, la Surface de Microsoft débarque dans sa troisième génération. L’ex « Surface RT » troque son processeur ARM assez limité pour une architecture plus classique avec un système Windows complet.

Après la Surface Pro 3, c’est au tour de la tablette familiale d’être mise à jour. Microsoft en profite pour enterrer Windows RT, cette version limitée de Windows 8 qui empêchait l’installation de logiciels traditionnels, tout devant être ajouté par le Windows Store, à la manière d’un smartphone qui reçoit ses applications depuis un store dédié (Apple Store sur iPhone, Google Play pour Android).

L’arrêt de Windows RT et donc la fin du partenariat avec les processeurs ARM s’est faite pour deux raisons : les utilisateurs qui n’ont jamais accepté les limites imposées par RT et les progrès en autonomie des CPU Intel.

Caractéristiques techniques de la tablette hybride Microsoft Surface 3

  • Processeur Intel Atom X7 Z8700 (quad core)
  • 2 ou 4Go de mémoire vive
  • 64 ou 128Go de stockage interne
  • Ecran 10,8 pouces de résolution 1920×1280
  • Wifi a/b/g/n/ac et Bluetooth 4.0
  • Lecteur de cartes MicroSD
  • 1 port USB 3.0 ; 1 port audio jack 3,5mm ;
  • Recharge par port MicroUSB
  • Autonomie annoncée : 10 heures
  • Windows 8.1 complet
  • Poids : 622g

Avec seulement 8,7mm d’épaisseur, cette nouvelle génération de tablette Microsoft rejoint enfin le haut du pavé niveau technologie embarquée. Mieux que ses concurrentes sur la connectique, les consommateurs seront séduits par l’extension de mémoire par carte SD, le vrai port USB et achèteront un adaptateur Mini DisplayPort vers HDMi pour être complet.

La recharge par connecteur magnétique est abandonnée au profit d’un classique MicroUSB (le signe de voir bientôt l’USB Type-C sur les Surface ?).

En option, le clavier TypeCover coûte 149€ et un stylet à 49€. Le clavier TouchCover est arrêté (il n’était pas pratique), le TypeCover en plastique dur rajoute 265g et 5mm d’épaisseur à la machine.

En attendant Windows 10 dont la Surface 3 profitera dès sa sortie, la tablette est livrée avec un Windows 8.1 complet (pas le Pro) et un an d’abonnement à Office 365 Personnel.

Prix de la version 2Go / 64Go : 599€ (en hausse par rapport à la Surface 2) tandis que le modèle supérieur 4Go / 128Go s’affiche à 719€. Sans les accessoires clavier ni stylet.

Bien que destinée pour la maison, en raison de son système Windows « non professionnel », cette nouvelle tablette Microsoft a tous les atouts pour séduire les adeptes du BYOD, ceux qui utilisent leur matériel personnel pour un usage professionnel. Par rapport à une Samsung Galaxy Note sous Android ou un Apple iPad sous iOS, la Surface a le très net avantage de proposer un système d’exploitation polyvalent et une connectique complète. De plus, le clavier TypeCover transforme la Surface 3 en vrai ordinateur portable netbook, ce qui en fait un ultrabook hybride très intéressant.